Commentaire de jack mandon
sur Ballade en quête de liberté


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 5 août 2013 20:31

Bonsoir Alinea,

Jack ; l’ émotivité non gérée est une plaie ridicule et qui me met mal à l’aise ; en revanche telles que vous la vivez, c’est une richesse toute en nuances et qui nous déstabilisise délicieusement !
Je voudrais qu’on m’explique cette « polémique » sur l’anonymat : ce n’est pas la première fois qu’on en parle sur ce site.
Si je vous donne mon nom et mon prénom, en quoi serai-je moins anonyme pour vous ?
Pour ma part, j’aime mon nom qui est autant turc que pakistanais ; je ne déteste pas mon prénom franchouillard mais je déteste les deux côte à côte ; je n’aime pas leur sonorité ; aussi, puisque l’occasion m’est donnée d’en changer, je profite !
Regardez le rapport au père aussi : assumer son nom, le revendiquer ou en être fier !
Bref ; Mandon m’est aussi anonyme que tartampion, sauf qu’au choix d’un pseudo, on se révèle plus !!

Introduction charmante puis interrogation intéressante.

J’ai quelques fois évoqué le positionnement du guerrier amérindien.
Il se fait reconnaitre et souligne sa présence en période de guerre,
contrairement au scélérat qui se fait sauter dans un lieu public
et le technicien tueur qui appuie sur un bouton pour anéantir une ville.

Alinea, les raisons que vous invoquez sont esthétiques et non stratégiques.
Vous avez l’intelligence et la maturité de penser le conflit et la haine
comme vils ou pathologiques, vous n’enfilez pas votre tenue de guerre Alinea,
Gollum, gaijin, Selena, le capitaine et bien d’autres n’ont pas d’intentions
belliqueuses et destructives, ils veulent tout au plus jouer sans malice.
Un seul mot pour préciser, c’est une question d’éthique.

Entre nous, mon vrai nom, c’est Tartampion...c’est franchement populaire.

Alinea...c’est une respiration pour une inspiratrice.


Voir ce commentaire dans son contexte