Commentaire de Corinne Colas
sur Raison gardez pour négocier !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Corinne Colas Corinne Colas 6 septembre 2013 19:20

Bonsoir Alinea,


Nous sommes faits de chair, de sang et faillibles. Ce « tout le monde » là donne son opinion comme nous tous mais ne possède pas la science infuse à moins de se proclamer Dieu. On peut être d’accord ou pas avec eux sur certains sujets sans leur accorder de caution morale (le plus difficile quand ils nous plaisent justement). Ce « tout le monde » là ne représente que lui-même de toute façon. En gros, à moins de faits tangibles et vérifiable par tout un chacun, l’opinion de ce « tout le monde » vaut celle de Mr Mme Bidochon...

Par ex, ce n’est pas parce que Péan est un excellent journaliste (et qu’il en a bien bavé du coup) que l’on ne doit pas critiquer sa position raciste et ridicule sur « Hutu/Tutsi ». Mieux, ce n’est parce que l’on partage certains points de vue avec untel ou untel comme Sieffert ou Lipietz par ex encore que l’on doit abdiquer tous sens critique.

Quant aux personnages politiques charismatiques, ils amènent toujours le « bon peuple » en quête d’un papa... vers une pente savonneuse. 


« Ni Dieu ni maître »... à penser : premier axiome d’une conscience inasservie. 

Cela fait pompeux (et certes cet orgueil amène à beaucoup de punitions à l’école) j’en conviens. Bien sûr, cela n’empêche pas d’autres chaînes (celles-là impossibles à supprimer) mais arriver à penser sans l’aide « d’intellectuels » patentés« , c’est un effort permanent et pas toujours réussi auquel on doit s’astreindre jour après jour.

Dans cette affaire de Syrie dont la sauce ne prend pas, bizarrement c’est le bon sens populaire que nous détenons tous en commun qui a su s’imposer malgré les manips de toutes sortes.

Un »tous« qui exclut ce »tout le monde« qui a pignon sur rue. Mon voisin qui ne lit pas Sieffert, qui ne va pas sur Agoravox et qui ne possède pas ma bibliothèque, n’a pas eu besoin de mes bouquins... pour se forger d’instinct un avis partagé par tous les peuples sur un sujet extrêmement basique au fond. Quand il n’y a pas d’agression sur notre sol et que nous allons balancer des bombes chez autrui, c’est nous les envahisseurs ! 

Après, la discussion portera sur »est-ce justifié ou non ?« donc forcément le »deux poids deux mesures« parce que nos dirigeants n’assument pas leur violence et leur démarche »sélective". 

Notre devoir est de nous désolidariser de tout ça et de le crier haut et fort même si notre avis ne compte pas comme vous l’écrivez si lucide à propos des députés.

Cordialement

Corinne


Voir ce commentaire dans son contexte