Commentaire de jack mandon
sur Mystère des amours d'enfance


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 19 septembre 2013 10:02

Gaspard,

Jacquou le croquant vous avez raison.
L’ange au coeur des diableries médiévales,
la pureté en compagnie des gargouilles,
mais aussi en phase avec la candeur du héros.


Voir ce commentaire dans son contexte