Commentaire de jack mandon
sur Mystère des amours d'enfance


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 21 septembre 2013 12:16

Selena,

La puissance de la pierre, la délicatesse du vitrail.

Avec l’église abbatiale de Conques, Pierre Soulages a une relation privilégiée.
Elle est le lieu d’une de ses premières émotions esthétiques :
c’est devant elle, qu’enfant, il fit le choix définitif de consacrer sa vie à l’art.

Je crois que Joseph Delteil, l’écrivain paysan surréaliste aurait bien aimé
que Pierre Soulages fut son fils.

Bonne méditation


Voir ce commentaire dans son contexte