Commentaire de jack mandon
sur Diogène, le cynique, ou la mauvaise conscience du monde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 3 octobre 2013 08:49

Bonjour morvandiau,

C’est brutal, mais que ne faut il pas faire pour être entendu.
L’incarnation spectaculaire d’un tabou, l’homme se masturbant en public.
La mise en scène de Diogène ne souffre aucun compromis.
De nos jours, ça se terminerait en clinique psychiatrique ou au poste de police.
Seule la criminalité en cols blancs est tolérée.
Nous sommes devenus de funestes hypocrites.
Je sais que je peux compter sur votre esprit d’authentique gaulois.

Merci morvandiau.


Voir ce commentaire dans son contexte