Commentaire de jack mandon
sur Diogène, le cynique, ou la mauvaise conscience du monde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 3 octobre 2013 13:03

Castel bonjour,

Belle métaphore, l’occasion d’élargir le débat.

Excellente occasion de mettre en scène le Scorpion et le Lion.
Ils sont parfaitement l’illustration de cette histoire célèbre.
Ma sensibilité scorpion adhère tout à fait...d’où mon choix.
Le hasard n’existe pas.

Les deux composantes en carré chez Napoléon illustrent parfaitement
la puissance de créativité et de destruction de l’empereur,
extraverties dans sa vie de lumière et introverties dans sa vie personnelle.

La force de l’astrologie est de survoler à l’infini la complexité humaine
mais aussi de l’expliquer simplement.

Merci


Voir ce commentaire dans son contexte