Commentaire de Alinea
sur Destins d'étoiles,


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

alinea Alinea 6 octobre 2013 11:42

Il y a quelque chose d’erroné à mon sens dans ce choix de vie, énoncé plus haut et cause de tous ces « débordements » ( j’en prends la responsabilité !) ; « je ne pouvais pas faire autrement » disent ceux qu’on a transformé en héros après la guerre, parce qu’ils avaient résisté, parce qu’ils avaient caché des juifs.
Une société qui hier était collabo, soudain éclaire un héros résistant !
La mise en vedette médiatique me fait penser à cela, et ne m’intéresse pas. Sur le choix du facile et du difficile, c’est pareil : je ne pouvais pas faire autrement ! Je crois beaucoup plus à cela, me méfie du libre-arbitre qui me parait vaseux... Voilà, pourquoi ? on parle de liaisons dans le cerveau primitif !! ( j’ai lu ça quelque part !). Le héros est fabriqué, la star, météorite aujourd’hui puisqu’on en change toutes les semaines, aussi.
Pourquoi le « choix » de la solitude fait-il rêver ? C’est insensé.
J’ai fréquenté beaucoup d’alpinistes aussi, mon fils lui-même est un sportif de l’extrême ( qui se calme parce qu’il est père, clin d’oeil à Owen !), il n’y a aucune philosophie en amont, il y a une vie qui forge un caractère ; tout le monde pourrait parler de sa vie comme un philosophe.. certains vieux le font, mine de rien, et c’est bien cela qui me fait aimer les humbles..


Voir ce commentaire dans son contexte