Commentaire de Henri Diacono alias Henri François
sur Les Frères Musulmans : Internationale islamiste et stratégie rampante


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Henri Diacono alias Henri François 3 novembre 2013 19:17

A l’auteur,
Une confession un peu piteuse tout d’abord  : je ’ai pas lu en entier votre article, un peu longuet pour l’ancien journaliste que j’ai été et auquel on demandait de toujours « faire plus court » - uniquement lorsqu’il s’agissait d’information - afin de retenir l’attention du lecteur.
Ceci avoué, savez-vous que depuis 1994 date de la formation de cette pieuvre, toujours dirigée par un vieillard, a bénéficié de l’appui financier du Qatar qui abrite d’ailleurs son siège à Doha ?
Dès lors un petit inventaire s’impose :
Qatar et Arabie Saoudite sont alliés et protégés militairement par le général en Chef de l’Occident et ses suzerains l’Europe, Israël et consorts. En Tunisie puis en Égypte, Arabie Saoudite mais surtout Qatar aident fortement les Frères Musulmans baptisés adroitement de « musulmans modérés » à s’installer au pouvoir (donc avec l’aval de leurs protecteurs yankees) espérant qu’ils le garderont. En Égypte le coup foire à cause de l’armée,,,largement financée depuis toujours (et continue de l’être) par le Général en chef de l’Occident etc...
En Tunisie la situation devient bancale, et publiquement, les USA, par la voix de leur ambassadeur encouragent les alliés politiques des « frères musulmans » a réussir la « transition démocratique », alors que dans le même temps le Qatar continue de financer Ennhada (musulman modéré !!!) qui tout en ralentissant cette fameuse transition.. favorise les actes des djihadistes sur le territoire.
Le comble de cet imbroglio est la Syrie. Les alliés arabes, aux ordres du Grand Sam comme l ’ont été en Libye la France et ’Angleterre (pour y foutre la m...), l’Arabie encourage en vidant ses poches, les rebelles et les djihadistes tandis que l’’Emirat ne s’affiche pas mais soutient El Assad... qu’Israël bombarde parce que celui-ci veut armer le Hezbollah qui soutient le Hamas ami intime du ...Qatar.
Et si dans ce cocktail qui pue le gaz qui dort par 5 kilomètres de fond en méditerranée, hors de portée juridique d’Israël (tiens, tiens), vous ajoutez deux pays qui ont le droit eux de pomper la mer (itou la Syrie), c’est à dire le Liban et la Turquie, membre de ’OTAN, candidate à ’Union Européenne alors qu’elle "penche vers les frères... vous comprendrez, qui sait les méandres du scénario et des Frères Musulmans et leurs soi-disant fantasmes.
Je vous souhaite beaucoup de courage.
PS - J’ai fait un peu long à mon tour. Mille excuses.


Voir ce commentaire dans son contexte