Commentaire de Al West
sur Histoire des relations publiques au cours du XXème siècle 1


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Al West 26 novembre 2013 19:18

Salut Machiavel,

J’ai beaucoup apprécié l’article dans l’ensemble, mais il me semble que tu utilises le mot « foule » dans deux sens relativement différents sans le préciser, le premier faisant référence à un groupe de personnes partageant des opinions (politiques, la plupart du temps), le second faisant référence à l’ensemble des individus subissant ces mécanismes, la plupart du temps sans en avoir même conscience, qui n’entrent toutefois pas en relation les uns avec les autres mais sont simplement soumis aux mêmes tentations.
 
Pour moi, les processus à l’oeuvre dans le premier et le second cas sont différents même s’ils partagent des points communs. Je sais par exemple que tu pourrais me répondre que le second sens rejoint le premier puisque la société est elle-même une foule (d’où ce besoin compulsif de consommer pour soigner son image sociale, ou de fumer la cigarette dans le cas des femmes états-uniennes de 1920). Dans le premier sens du mot foule, il y a par exemple une euphorie collective qui n’existe pas dans le second cas. Dans le second sens, l’individu ne fait pas corps avec les autres individus comme c’est le cas dans le premier sens. Je reconnais toutefois qu’il y a des astuces similaires : slogans, logos, etc.
 
Bref, dans les deux cas, l’individu est aliéné - on fait joujou avec son cerveau - mais de façons différentes.


Voir ce commentaire dans son contexte