Commentaire de philouie
sur La survie humaine au risque de l'absurde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

philouie 28 novembre 2013 20:18

Bonsoir à tous,

il ne m’est pas possible de répondre à tout.
je voudrais commenté le propos de Jean, bien que j’y ai déjà amplement répondu :

L’ Homme nouveau est libre et incapable de mal.

Cet homme nouveau existe. c’est le saint. il n’est pas nécessairement chrétien parce qu’on le retrouve dans toutes les religions et sous toutes les latitudes. ça n’a rien de typiquement chrétien.
Mais même s’il existe ça reste une fiction. parce que cet homme libre si il existe, c’est au compte goutte. la réalité humaine ce n’est pas la liberté mais l’aliénation. Vous pouvez raconter ce que vous voulez mais je rencontre des humains tous les jours mais des « hommes libres incapables du mal » jamais. on est dans la fiction. non pas qu’il n’existe pas, mais que ce type d’homme ne constitue en rien l’humanité.
Moi je vous parle de religion, vous vous me parlez de spiritualité, nous ne sommes manifestement pas dans le même registre mais là où je ne suis pas du tout d’accord, c’est que vous vous servez de la spiritualité pour attaquer la religion. et je crains que vous soyez carrément à coté de la plaque. Vous êtes dans l’idéalisme ( ce qui n’est pas étonnant pour des chrétiens) mais vous n’êtes pas dans la réalité. Vous vous faites un film et vous voudriez que la réalité colle à ce film. Mais ce n’est pas le cas. Le paradis terrestre, il est pas là, vous pouvez l’imaginer, le réver, ce que vous voulez, mais vous n’êtes pas dans le réel, vous êtes dans le fantasme. ’ ah peut-être le fantasme qu’il est beau qu’il est joli mais le fantasme quand même)
moi je vous parle de religion et la religion ça ne s’adresse pas aux saints. la religion ça s’adresse aux humains. aux humains ordinaires qui s ont pris dans toutes sortes de rets et de rets qui ne s’évanouissent pas seulement en disant qu’ils n’existent pas.
Ce que vous ne comprenez pas, ou que vous ne voulez pas comprendre, parce que vous êtes des idéalistes en plein fantasme, c’est qu’il y a une réalité humaine qui se construit d’abord dans la religion. la religion parce qu’elle est croyance partagée, la religion parce qu’elle définit les règles commune. La spiritualité àa vient après, seulement après et seulement pour les individus qui ont une attirance pour la vie spirituelle, ce qui est loin, très loin, d’être majoritaire voir qui sont ultra minoritaire.
Non, il y a un ordre pour les choses. On construit d’abord le social, un social qui garanti la paix et la sécurité - et la religion, c’est fait pour ça . et après on développe le spirituel. penser qu’on puisse développé le spirituel sans passer par le religieux est une hérésie qui ne mène nulle part.
Je voudrais ici revenir sur un propos de Mandon qui disait « mais on a bien vu le mal qu’on pu faire les idéologies » l’air de dire que les idéologies c’est mal.
Mais non, à partir du moment où l’humain est un être de culture et de relation, l’être humain construit son humanité dans l’idéologie. ça veut dire que , oui il y a de mauvaises idéologies mais les idéologies sont pourtant nécessaires et le pire c’est l’absence d’idéologie parce que l’absence d’idéologie c’est la chaos, c’est la barbarie.
Le raisonnement ici est comme de dire, il y a des voleurs et des criminels, donc l’humain c’est le mal. c’est faux.
les idéologies c’est la même chose, il y a les bonnes et les mauvaises et ils est important d’y réfléchir pour valoriser les bonnes idéologies et combattre les mauvaises idéologies.
et la encore c’est le rôle de la religion et pas celui de la spiritualité.
C’est ce que j’ai voulu dire en disant qu’il n’y a de science que dans la transcendance stricte, parce que le discours de raison se fonde sur la transcendance alors que la spiritualité et l’immanence relève plutôt de l’irrationnel, donc du non-discours de la non-raison. et être humain, c’est être un être de raison, donc un être religieux.
Enfin vous opposez la loi et la liberté, en disant, oui l’homme libre s’affranchit des lois (c’est gollum qui formule ainsi) mais cette opposition n’est qu’un fantasme et je vous le montre par un exemple très simple. croyez vous que pour voyager partout, il vaille mieux respecter le code de la route et arriver à bon port ou faire n’importe quoi et finir dans un mur ?


Voir ce commentaire dans son contexte