Commentaire de philouie
sur La survie humaine au risque de l'absurde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

philouie 7 décembre 2013 19:21

Freud ? connais pas.

Mon approche du désir est Jungienne.

J’entends la libido comme « élan vital » courant porteur de la création.

Le désir est d’une façon générale notre relation à ce courant et il se manifeste sous sa forme fondamentale comme le « désir d’être Dieu », ce qu’on appelle habituellement l’égo.

l’aviditité, la concupiscence, l’orgueil etc ... ne sont que des dérivés et des expressions perverses de ce désir fondamental.

Je crois aussi que comme la libido porte en elle l’ensemble des potentialités de l’acte créateur, elle n’est pas différencié en elle même,(seule la créature est différenciée ) de sorte qu’elle en arrive à se manifester aussi bien de façon lumineuse que de façon démoniaque, nous avons le devoir de la différencier. c’est le rôle de la raison, du langage, de la conscience.

en Islam cela se dit « promouvoir le bien, combattre le mal ».


Voir ce commentaire dans son contexte