Commentaire de philouie
sur La survie humaine au risque de l'absurde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

philouie 23 décembre 2013 20:31

pirouette cacahouette .....

Que nenni.
il y a 20 ans, disons 1992, il y a dans ma vie intérieur un évènement marquant : alors que je suis depuis plusieurs années dans une période où je cherche à comprendre, je lis conjointement La montée au Carmel de Jean de la Croix et un bouquin de Grenier sur le Taoisme.
Et là je me rends compte que, l’un et l’autre, dans des langages très différents ; parlent au fond d’une même approche : une certaine façon de se dépendre, dans le sens du lâché prise. A ce moment là je range mes livres. je crois que j’ai arrêté Jung à cette époque. (Je suis passé ensuite à Jünger). J’ai toujours depuis cette époque une pratique basée sur le sutra des 4 établissements de l’attention (plus de pratique, moins de théorie). J’ai connu l’Islam ensuite ; orthodoxe sunnite, disons les hasards de la vie ou ... l’amour... Et c’est par le soufisme que j’ai compris la dimension sociale de la religion, parce que chez eux, l’ésotérisme ne s’oppose pas à l’exotérisme, il l’accompagne.


Voir ce commentaire dans son contexte