Commentaire de jack mandon
sur La survie humaine au risque de l'absurde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 24 décembre 2013 07:36

Gaijin,

nous sommes au solstice d’hivers de l’année 2013 après l’an zéro de notre amnésie comme dit satprem alors ce soir je suis shaman et prophète et je me souviens que nous foulons la même terre que les premiers hommes je regarde devant et vois le potentiel de cette humanité au delà de la désespérance de ma raison ordinaire ...qui sait ...

Le poétique me semble la plus apte à évoquer l’irrationnel.


Voir ce commentaire dans son contexte