Commentaire de jack mandon
sur La survie humaine au risque de l'absurde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 26 décembre 2013 10:10

Bien au coeur du mystère,

La mort de Dieu ou sa disparition est un symbole universel. La quête consécutive
à la mort se répète encore aujourd’hui après le décès d’un dalaï lama, par exemple.
Cette expansion d’un même symbole plaide en faveur de la présence généralisée
de ce processus psychique : la valeur suprême, vivifiante, celle qui donne son sens
à la vie. Ce processus est une expérience vécue et fréquemment renouvelée,
et c’est bien pourquoi il est exprimé à une place centrale dans le mystère chrétien.
Cette mort, cette perte, doit se répéter et se reproduire toujours à nouveau ;
le Christ meurt toujours, de même qu’il renaît toujours. Mais de grâce,
laissons vivre et mourir les hommes librement.


Voir ce commentaire dans son contexte