Commentaire de HELIOS
sur CHILI : Le conflit avec le Pérou suspend l'agenda politique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

HELIOS HELIOS 16 janvier 2014 14:41

... désolé pour les erreurs d’ecriture, il est toujours difficile de bien choisir la touche sur les petits claviers virtuels des telphones, de plus espagnols !

Pour votre erreur, ce n’est pas grave....

Le Chili n’est pas un pays belliqueux, les gens d’ailleurs se laissent faire, surtout par les argentins, mais ils ont tous horreur de l’injustice et les forces armées sont toujours pretes a agir pour defendre la justice interieure comme internationale.

A Santiago actuellement, les chiliens sont raisonnablement inquiets, plus pour l’image de justice de leur pays, que pour la perte des hectares de mer.
Ils ne comprendront surement pas, ou tres difficilement que la cours de justice ne leur donne pas raison alors qu’il existe un traité en bonne et due forme signé par le Perou et le Chili en 1929.

Actuellement, et depuis 1986, les peruviens deplacent virtuellement la « borne » qui delimite le pays et vu l’angle de la ligne de concorde (la frontiere) cela deplace le debut de la ligne maritime... entre autre.


Voir ce commentaire dans son contexte