Commentaire de lisca
sur La Couleuvre et les Oisillons


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

lisca lisca 2 février 2014 08:35

Merci de nous rappeler ces extraits si actuels. Il y a bien sûr aussi le « Meilleur des Mondes »avec ce passage sur les « jeux érotiques » des enfants, réduits à leur plaisir sans âme.

Et plus récemment le roman de Jean Christophe Ruffin : Globalia.
Extraits :
« Toute notre société fonctionne sur la peur, sur les peurs. Pas n’importe quelle peur. Les peurs que nos élites choisissent que nous éprouvions. Il s’agit de peurs imposées et qui répondent à une logique. Il est évident que depuis le 11 septembre le grand méchant a été incarné par Oussama Ben Laden jusqu’à ce qu’il soit officiellement supprimé. »
« Globalia est un monde abject, un monde où l’on efface et où l’on réécrit l’histoire, où d’ailleurs, car l’histoire c’est important, très important pour forger l’âme collective d’un peuple (pour le pire ou le meilleur), l’on supprime toute référence temporelle à l’histoire. Il n’y a plus de chronologie à Globalia. C’est étrange. Il me semble que nos programmes scolaires sont revus dans ce sens. On présente à nos enfants un amas qui n’a aucun sens puisqu’il ne s’inscrit plus dans une durée, dans une logique d’événements. C’est juste une juxtaposition de faits soigneusement choisis pour rendre l’histoire… non subversive avec la pensée unique et nos grands principes progressistes actuels. L’histoire est une forme évidente d’endoctrinement des masses (de même que l’Éducation Nationale). »

Voir ce commentaire dans son contexte