Commentaire de Ecureuil Bleu
sur Nous n'y pouvons rien faire...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Ecureuil Bleu Ecureuil Bleu 21 février 2014 10:41

Merci pour la publication de cet entretien monsieur Toulet. 


Je vis dans le monde rural, en ZRR ... Zone Rurale à Revitaliser, chouette acronyme hein ?! Surtout quand on sait que :

La pêche dans la rivière du coin est sous le coup d’un arrêté préfectoral pour pollution aux métaux lourds. 

Une carrière vient d’ouvrir, tandis qu’une autre a reçu l’autorisation de son extension pour faire de l’enrobage bitumineux (et qu’elle se situe juste au dessus de la dite rivière, à une vingtaine de Km d’une aciérie qui fabriquait des pièces pour le nouvel airbus et rejettait ses merdes dans la même rivière) pour pouvoir construire des autoroutes avec.

Une usine classée « cévézo » destinée à la fabrication d’un isolant en polystyrène vient d’ouvrir sur un parc industriel qui vient lui même de fleurir aubord d’une autoroute qui vient elle même de fleurir au bord d’une autre rivière (dont je porte le nom). En fait à la base, à cet emplacement on devait faire un centre d’enfouissement des déchets de la métropoloe du coin, mais les bouse... les paysans ont gueulé, ça s’est pas fait, et aujourd’hui ils sont super contents parce qu’ils ont une bombe à retardement à la place...

Dans mon coin, il y a de tout, des décroissants comme moi, des gens qui travaillent en ville pour la grande usine multinationale qui exploite des forêts d’hévéa partout dans le monde pour faire des pneux, et puis il y a des paysans qui font de l’élevage. Pour accélérer la croissance des broutards, ils utilisent du round up sur une parcelle, puis collent les bêtes dans le pré, comme ça elles « gonflent plus vite », c’est l’acheteur qui l’a dit, celui qui emporte les broutards vers l’Italie, pour les revendre en France trois ans plus tard après qu’ils soient passés par la roumanie. C’est drôlement cosmopolite un boeuf. Et puis le round up, c’est drôlement bon pour les ruisseaux, il y a plus une bête dedans !

Non pour voir des bêtes dans l’eau, faut aller dans les bassins de récupération d’eau de pluie au bord de l’autoroute, comme c’est pas exploité, ce sont les bestioles qui viennent ! Comm ils sont en train d’en construire une autre, j’ai bon espoir de revoir quelques tritons marbrés.

De l’autre côté de la rivière, il y a la plaine, avec des terres riches parce qu’autrefois il y avait la mer à cet endroit et que du coup le sol est limoneux et tout. Là les paysans travaillent pour un grand semencier, avec de l’eau qui vient d’un barrage qu’il ont construits sur la terre de mes ancêtres. Ils y font pousser des OGM, labourent profondément le sol, utilisent des pesticides conformément à la loi et aux recommandations du semencier, et roulent dans leur champs avec de beaux 4x4 tout neufs.

Bref, des aberrations de ce genre, j’en ai des caisses et des caisses. En 2050, si j’arrive jusque là sans crever d’un cancer, j’aurais 70 piges, je dirais aux enfants de ma fille que je voulais être libre, que les autres voulaient pas, mais que j’ai quand même construit un cabane en pierre dans la forêt, et qu’il y a trois carabines cachées dans la grange (pour les cons). 

Du coup ma question, c’est : POURQUOI ? Mais je crois que je connais la réponse...

Voir ce commentaire dans son contexte