Commentaire de eric
sur Le réveil à venir, l'alternative à Valls


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

eric 6 avril 2014 08:28

Un combat d’arrière garde. En réalité, il est déjà pratiquement gagné.

Dans de nombreux secteurs, les rendements du capital sont quasis négatifs en France, et le coût du travail est déjà supérieur a ce qu’il est dans la plupart des pays comparables.
Lisez le livre de Trevor Roopert je crois sur l’Europe a l’époque d’Erasme.
L’Europe meridionale est le coeur economique et le centre de l’innovation technologique et culturelle en Europe. Sous les coups du bas clergé régulier et de l’aristocratie d’État, qui taxent a tout va et interdisent toute pensée autre que les leurs, « capitalistes et capitaux » spécialistes et innovateurs, se barrent en masse vers les zones protégées d’une Europe du nord jusque la sous développée.
Le dernier épisode de ce séisme, c’est le départ des huguenots français. Jusqu’à aujourd’hui, l’horlogerie française ne s’en est pas remise, et les malheureux qui restent encore chez nous en sont réduit a acheter des Rollex en Suisse, déséquilibrant notre balance commerciale, alors que tous les spécialistes de la Chaux de fond sont d’origine française...Aujourd’hui, en France, la tendance est la meme.
Non, le vrai combat de l’heure, serait d’interdire aux gens de fuir ( par exemple on pourrait construire un rideau de fer aux frontières, a condition qu’ils ne gênent pas les entrants bien sur), ou tenter de taxer les français réfugiés économiques, mais aussi en réalité, idéologiques a l’étranger. Idéologique, parce que cela est déjà pénible de se faire taxer tous ce que l’on gagne pour financer des fonctionnaires et autres intermittents du spectacle, mais c’est franchement insupportable que ceux-ci veuillent a nos frais, nous imposer une manière de vivre et de penser. Les gens ne partent pas uniquement pour des questions d’argent...
C’est la première solution qui est la plus réaliste. La seconde nécessite la collaboration des pays étrangers, qui sont dans l’ensemble ravis de voir débarqué nos concitoyens et donc, risquent de traîner des pieds.
Mais je ne vous cache pas que ce n’est pas gagné d’avance. Louis XIV aussi taxait a mort tous le monde en général et les protestants en particulier. Lui aussi a tenté d’interdire les départ. mais c’est un peu comme l’immigration clandestine, quand les gens veulent vraiment entrer, ils y arrivent. C’est pareil quand ils veulent vraiment partir.

Bon, c’est vrai que c’est un peu injuste, que ces gens formés avec les crédits publics, vont faire fructifier leurs talents ailleurs en vous laissant avec vos dettes publiques, vos immigres non qualifiés a loger, et vos personnels pléthoriques devenant de plus en plus inutiles.
Mais il faut savoir assumer ses politiques. Et puis il y a le bon coté des choses. dans cette France en voie de tiers mondialisation comme le fut l’Espagne en son temps, les riches, cela va être vous. Vous allez pouvoir mettre en œuvre votre sens du partage, de la solidarité, de la diversité etc...sans aucun obstacle...

PS : il y a moyen d’accelerer un peu les choses. Aujourd’hui, il y a pas mal d « fuite intérieure ». Ainsi, les parents n’hésitent pas a payer de l’école privée pour fuir l’éducation nationale et préserver leurs enfants de vos idées et de leurs médiocres résultats. Cela marche. Les palmarès du ministère démontrent l’effondrement de notre école publique a moyen très supérieurs. Il suffirait d’interdire le prive pour vous débarrasser de tous les gens un peu dynamique dans toutes les classes sociales....je sait que vous y pensez. Passez aux actes ! Résultat assuré...


Voir ce commentaire dans son contexte