Commentaire de rakosky
sur Sourds et aveugles, mais KO debout !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

rakosky rakosky 26 mai 2014 20:06

La conclusion de l’appel des secrétaires nationaux du POI (Parti ouvrier indépendant)


Rupture avec l’Union européenne
Rétablissement de la souveraineté populaire.

La rupture avec l’Union européenne, avec la loi dictée par le capital financier dans le cadre du système fondé sur la propriété privée des grands moyens de production implique de combattre le gouvernement Hollande-Valls pour bloquer les plans destructeurs qu’il veut imposer au mépris de la volonté de l’immense majorité.

Contribuer à la réalisation de cette tâche vitale, c’est aider à franchir le premier pas concret dans le démantèlement de l’Union européenne et de ses institutions pour ouvrir la voie à une véritable « union libre des peuples et des nations libres d’Europe  ». En ce sens, le pays est à un tournant.

Le Parti ouvrier indépendant, qui a appelé les travailleurs à exprimer par le refus de voter à ces élections le rejet de la politique de l’Union européenne et de ce gouvernement, apporte son soutien à toutes les initiatives permettant de faire progresser la réalisation de l’unité, qu’il s’agisse de bloquer le pacte de responsabilité ou du combat contre la réforme territoriale.

Bloquer le pacte de responsabilité et la réforme territoriale

Le POI s’adresse, sans préalable ni condition, aux travailleurs actifs et retraités, aux chômeurs, aux élus, aux citoyens et aux militants qui considèrent qu’il n’y a pas d’autre choix aujourd’hui que de s’engager sur la voie de ce combat de résistance, qui concentre l’exigence de rupture avec l’Union européenne et avec le gouvernement Hollande-Valls : l’heure est venue de forger l’unité de tous ceux qui entendent aider à ce que cette issue démocratique s’impose.

Pour y contribuer, le Parti ouvrier indépendant invite travailleurs, militants, jeunes, à participer à la discussion des assemblées ouvertes qu’il tiendra dans les prochaines semaines dans tout le pays. Il invite tous ceux qui se reconnaissent dans ses positions à rejoindre ses rangs.

Paris, le 26 mai 2014


Voir ce commentaire dans son contexte