Commentaire de eric
sur Européennes, vacance du pouvoir et succès de l'oppostion


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

eric 27 mai 2014 00:23

Les droites, ce n’est pas de l’idéologie. C’est pour cela que dans une réunion électorale de base a droite, en gros, les gens sont d’accord et en détail, il y a autant d’opinions que de participants. Un puis un consensus se dégage et on va de l’avant. C’est difficile a faire comprendre a des electeurs de gauche. Une forme de pragmatisme, de sens du compromis. Un gouvernement de droite peut privatiser si cela parait utile, nationaliser si cela parait indispensable. Le consensus a droite va très loin et le désir de convergence encore plus. Le sens du programme est clair, il est celui de la liberte. Liberte d’un etat délivre de ses pensanteurs, d’une economie ou on fout la paix aux gens, de processus plus démocratiques ou a tous les niveaux et dans tous les domaine, ce sont les citoyens qui orientent. Une ecole pour les parents et les enfants, une culture qui fonctionne dans les deux sens et non d’un haut ma défini et ferme vers le « bas », etc...
Je pense qu’il n’ya aura aucune difficultés le moment venu a faire coaguler tout ou partie des 65 a 70% de citoyens qui se retrouvent la dessus. ce n’est pas un hasard si les gauches les nomment droite et ont même souvent du mal a distinguer un Sarkozy d’une Le Pen par exemple.
Parce qu’il y a matière a additionner.
En revanche, reconnaissez qu’on peut additionner tous ce que l’on veut a gauche, aujourd’hui, nous avons un pouvoir dépourvu de base et extrêmement fragilise.


Voir ce commentaire dans son contexte