Commentaire de fredm
sur Les réels clivages politiques


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

fredm fredm 2 mars 2007 18:51

> De l’autre côté, on a des candidats qui pour la plupart s’appuient sur un programme, co-élaboré avec le peuple

Ben voyons. Ségolène Royal a rencontré le peuple et le peuple lui a parlé. Ségolène est descendue parmi nous. Arrêtez de délirer. Ni elle ni Bayrou ni qui que ce soit n’a réinventé la politique en France.

En l’occurence, le projet de Sarkozy s’appuie pour l’essentiel sur le projet de l’UMP qui a été élaboré à partir de conventions, c’est à dire de tables rondes sur des sujets variés. Débats participatifs, conventions, collectifs, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Sauf pour les idées bien sûr smiley

Bon, sinon pour ce qui est des clivages, j’en vois deux principaux : progressistes vs conservateurs et dirigistes vs libéraux. Voir mon article au sujet du deuxième.

Votre prétendu clivage entre représentants du peuple et non réprésentants du peuple ne me semble pas d’un grand intérêt.

Sinon, pouvez-vous expliciter cette phrase ? « (...)qui pourrait bien, comme pour 1789, faire ressortir finalement ensuite l’autre facette que celle qui a gagné. »


Voir ce commentaire dans son contexte