Commentaire de diogène
sur Sexisme ordinaire ou la misandrie des misogynes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Diogène diogène 7 juin 2014 17:11

Le contraire de la misanthropie est la philanthropie :

aimer ou ne pas aimer le genre humain, telle est la question.

La misogynie repose sur une vision réductrice de l’humanité qui postule l’infériorité d’un des deux sexes par rapport à l’autre (j’en reste à une conception contestée de la dualité des sexes puisque certains ont créé des sous-groupes ou de nouvelles catégories).

Exclure ou ne pas aimer la moitié de l’humanité, c’est ne pas aimer l’humanité, tout simplement, ne serait-ce que par le fait que la mère adorée des pires misogynes est une femme !

Contrairement à vous, je pense que misandre et misogyne sont forcément des misanthropes égocentristes et narcissiques, alors qu’un misanthrope n ’est pas forcément misandre ou misogyne et peut rejeter en bloc l’humanité pour se consacrer au monachisme ou à l’auto-satisfaction ...

Voir ce commentaire dans son contexte