Commentaire de Corinne Colas
sur La pilule sous la peau façon Bill Gates


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Corinne Colas Corinne Colas 9 juillet 2014 00:12
Le petit réservoir sous la peau du bras qui délivre sa dose quotidienne pendant au moins 3 ans, existe depuis longtemps. Il était facile d’allonger la durée. Cette histoire de puce, de télécommande etc. n’est pas anodine. Sous couvert de contraception, il y a une pression douce pour nous faire accepter en fait un concept dangereux aux applications plus larges.

Revenons prosaïquement à la pilule !

De toute façon, Gates est en retard d’une guerre dans sa volonté de tout nous faire avaler (ou injecter)... 

En puce, en patch, en cachet, dans le bras, la bouche, le nez ou le vagin, les femmes éduquées n’en veulent pas de sa cochonnerie ! 

On devrait s’inquiéter du veau ou du poulet aux hormones mais pas de ce que l’on administre aux femmes ? 


Message aux filles : 
préférez une méthode sûre et non dangereuse (non, je ne parle pas de l’abstinence) en optant pour un moniteur de fertilité. 

A l’époque où l’on dépose des engins sur Mars, il est temps que les biotechnologies profitent à notre santé et à notre épanouissement. C’est cher au départ mais une seule fois contrairement au reste qui nous empoisonne ! 

Et sans retombées nocives svp parce que puce ou pilule, on fait quand même pipi : 



Passons à Monsanto qui est aussi à la ramasse. Empêtré dans ses complots et ses vieux schémas, la pieuvre en oublie de regarder le monde en marche...

Et celui-ci n’a pas besoin d’elle car il est basé sur la gratuité et l’échange. 

N’attendez rien d’en haut, soyez votre propre changement en lançant par ex les Incroyables Comestibles !

 
« nourriture à partager pour tous »

C’est parti de là :

cela fait le tour de la planète... Et c’est même en France :



 smiley 

Voir ce commentaire dans son contexte