Commentaire de eau-du-robinet
sur La pilule sous la peau façon Bill Gates


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

eau-du-robinet eau-du-robinet 13 juillet 2014 16:23

Bonjour Actias,

Malheureusement vous avez entièrement raison.

Et voici, les preuves à l’appui, pour ceux qui vous ont couvert des notes négatives et un petit rappel à la réalité.

Forêts en dangers : 13 millions d’hectares disparaissent chaque année

Sur les 4 milliards d’hectares de forêts existantes, 13 millions disparaissent chaque année, pour 16 millions dans les années quatre-vingt-dix. Cette destruction touche particulièrement l’Amérique du Sud et l’Afrique, qui perdent respectivement 4 et 3,6 millions d’hectares de forêt chaque année.

90% de la forêt à Madagascar à disparue.

Au Brésil, la déforestation de l’Amazonie repart, après des années de ralentissement.

Notre planète est déjà très largement surpeuplé ...
En 1990 nous étions 5,279 milliards d’hommes sur cette petite planète bleu
Aujourd’hui nous comptons 7,2 milliards d’hommes
En 2050 nous serrons 9 milliards
En 2075 nous serrons 12,5 milliards

Ses chiffres sont plus que alarmantes et ses chiffres signifiant :

a) une accélération dans l’épuisement des ressources (Pétrole, eau potable, Poissons (surpêche), bois, ... etc.
La pêche industrielle menace l’écologie des océans

b) une croissance de la pollution (mondiale) CO2, puis le Méthane libéré notamment par l’exploitation du gaz de Schiste ou par l’élevage croissante des bétails (Vaches en particulier).

Le méthane possède un pouvoir de réchauffement 25 fois plus élevé par unité de poids que celui du dioxyde de carbone. Bien que sa concentration dans l’atmosphère soit très inférieure à celle du CO2, le méthane contribue à environ 25% de l’effet de serre global. L’agriculture contribue pour environ 50% à l’ensemble des émissions mondiales de méthane, les trois quarts étant couverts par les activités liées à la riziculture et l’élevage. source

Puis comme la consommation de viande rouge augmente chaque jour dans le monde, ceci maintiens la poursuite des déboisements notamment de la forêt amazonienne pour laisser la place à des champs de Soja (100% monoculture) accompagne de l’épandage des pesticides .... c’est un cercle infernal et destructeur !!!

c) En 2007 les émissions de CO2 sont deux fois plus importantes qu’en 1971

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) a annoncé le 26 mai 2014 qu’en avril, pour la première fois, les concentrations mensuelles de CO2 dans l’atmosphère ont dépassé le seuil symbolique de 400 parties par million (ppm) dans tout l’hémisphère Nord ; dans l’hémisphère Sud, les concentrations sont de 393 à 396 ppm, du fait de la moindre densité de population et d’activité économique ; la moyenne mondiale à l’époque préindustrielle était de 278 ppm et la moyenne de 2012 de 393 ppm.

Selon l’Agence internationale de l’énergie, les émissions de CO2 augmenteront de 130 % d’ici 2050

d) Le CO2 (gaz carbonique) présent dans l’atmosphère est sans cesse échangé avec la biomasse (respiration et dégradation des végétaux) et avec l’océan (par solution du gaz dans l’eau). La biomasse contient à peu près 2 fois plus de CO2 que l’atmosphère et l’océan 50 fois plus ! A force d’absorber de plus en plus de CO2 les océans sur notre petite planète bleu sont en cour d’acidification !
Enquête sur les conséquences de l’acidification des océans d’ici 2050

e) 2012 : l’eau a été une préoccupation internationale
Le rapport des Nations Unies sur les ressources en eau est rendu public. Il constate que l’augmentation rapide de la demande en eau douce, couplée au changement climatique prévisible, devrait raréfier l’eau douce disponible dans de nombreuses régions du monde.

L’or bleu vaut-il plus cher que l’or noir ?
Le patron de Total assure, dans un entretien aux Echos publié mercredi, qu’un litre d’eau vaut plus cher qu’un litre de pétrole.

Aucune bonne nouvelle nous est parvenue ses dernières années (globalement parlent) ... toutes les voyants sont allumé en ROUGE, et rien ne change dans le sens positif (globalement parlent) ...

Nous devons affronter un avenir extrémité conflictuel sur les plans,

a) écologique,
b) alimentaire (l’eau potable incluse), ... la spéculation boursière contribue à accentuer les prix des d’orées alimentaires et à accélérer la famine dans le monde. 18 000 enfants meurent de faim chaque jour, comment rester indifférent à ce problème au XXI siècle ? On pourrait comprendre ce chiffre si il n’y avait pas assez de ressources sur Terre, mais si autant d’enfants (et il y a aussi des adultes) ne parviennent pas à se nourrir, c’est en partie à cause du gaspillage alimentaire des pays développés.
c) et géo-politique (guerres pour avoir accès aux ressources rarifiantes)

La survie serra une guerre à mort ... enfin des guerres à mort, économiques et militaires et ses guerres sont déjà en cours ....


Voir ce commentaire dans son contexte