Commentaire de lala
sur A l'attention de F. HOLLANDE


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

lala 3 août 2014 09:04

Non il n’y a pas que les socialistes qui savaient.

Déjà il a aussi été au gouvernement Mitterand comme secrétaire ,puis Mitterand l’a placé comme 1er secrétaire du Ps une façon de s’en débarrasser.
Hollande au Ps a démontré son incapacité à gérer ce parti, son incapacité à tenir un cap et le ps n’a jamais autant perdu d’adhérents que sous son mandat.
Hollande et le Ps n’on jamais été une représentation du peuple mais des bobos voulant se donner bonne conscience et virant aujourd’hui au vert..
Hollande aujourd’hui n’a cure de la France tel un carriériste rien que sa petite personne ne l’intéresse et son avenir. Regardez le avec ses lunettes étrangères (achetez Français nous bassine Montebourg).
Pour prendre le pouvoir il n’a fait qu’opposer les Français entre eux. Diviser pour mieux régner a été sa devise.

Mais nous pourrions parler de Valls et son pote cooper ou tout ce gouvernement ????

50 milliards représentent environ 5% de la dépense budgétaire mais c’est aussi les frais de déplacement et bouche de la fonction publique.
Il serait urgent de contrôler les dépenses des hauts fonctionnaire comme le recteur d’académie de Grenoble qui se gave sur le dos de la France.

Bref je n’attends rien de ces gens que j’ai du mal à reconnaitre comme dirigeants de la France. le sens de l’honneur leur est inconnu. mais l’avenir pour le peuple s’assombri. Attention Monsieur Hollande le bruit des casseroles,à l’image Québecoise pourrait(et ce serait souhaitable) se faire entendre dans un bref avenir.

pour finir j’aimerai vous cite un ancien économiste américain plein de bon sens :

« Vous ne pouvez pas apporter la prospérité au pauvre en la retirant au riche. 
Tout ce qu’un individu reçoit sans rien faire pour l’obtenir, un autre individu a dû travailler pour le produire sans en tirer profit. 
Tout pouvoir ne peut distribuer aux uns que ce qu’il a préalablement confisqué à d’autres.
 Quand la moitié d’un peuple croit qu’il ne sert à rien de faire des efforts car l’autre moitié les fera pour elle, et quand cette dernière moitié se dit qu’il ne sert à rien d’en faire car ils bénéficieront à d’autres, cela mes amis,s’appelle le déclin et la fin d’une nation. On n’accroît pas les biens en les divisant. »
 Dr. Adrian Rogers, 1931

Voir ce commentaire dans son contexte