Commentaire de Henri Diacono
sur Libye, gangrène de l'Europe du Sud ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Henri Diacono 6 septembre 2014 10:50

Christian, état gosse on m’avait dit que Judas était un traitre et qui avait donné son nom au judaïsme. Vous m’avez mal lu,car depuis je n’ai jamais - dès l’adolescence - gobé telle niaiserie.
En ce qui concerne la Tunisie,il vos faut savoir que les israélites (j’ai horreur du mot juif qui depuis des années a pris un sens de rejet) sont au nombre d’environ 600 la majorité vivant en paix à Djerba. C’est en1962 lors de l’affrontement sanglant de Bizerte (paras français contre peuple tunisien) que la majorité de cette communauté avec notamment celles des maltais et des italiens, toutes trois encore très importantes ont quitté le territoire.
En Andalousie la cohabitation était encore plus qu’acceptable, du moins je le crois, encore qu’il fallait à la communauté de Meimoun (une statue de lui demeure à Cordoue) et celle de chrétiens avaient à s’acquitter d’un impôt spécial.
C’et en France qu’il y a le plus d’israélites européens.(pas loin de 600.000).
Quant à moi natif de Tunisie et ayant vécu toute ma jeunesse au contact de bien des communautés, je reste persuadé que les séfarades (sauvés notamment en Tunisie lors de l’occupation allemande du pays) étaient à l’époque les plus indiqués pour créer Israël.


Voir ce commentaire dans son contexte