Commentaire de Frédéric BOYER
sur Loi de transition énergétique : le carambolage de la voiture électrique... et nucléaire


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Frédéric BOYER Frédéric BOYER 16 septembre 2014 13:49

Pas d’accord !


Même si les arguments scientifiques que vous avancez sont tout à fait exacts, puisqu’il faut bien fabriquer ces voitures avec des procédés polluants, les alimenter avec des sources d’énergie polluantes et dangereuses, et de surcroît générer une déperdition énorme dans le transport et le stockage de l’électricité, la voiture électrique représente une opportunité majeure de sortir du tout automobile.

Pourquoi ? Eh bien parce que la voiture électrique est à l’automobile ce que la méthadone est à l’héroïne : elle va permettre à l’homo automobilus de se désintoxiquer du vroum vroum, parce qu’elle roule doucement et en silence. Elle n’est pas une fin en soi, mais une étape vers la décroissance des déplacements.

Si la voiture électrique s’impose, c’en sera fini du fétichisme de l’objet qui caractérise l’auto depuis un siècle. Sans ce fétichisme, les hommes n’auraient pas massacré leurs villes, leur campagnes, leurs lieux de socialisation, pour le Dieu Auto.

Faire tomber le symbole de la société de consommation, çà vaut le coup, non ?

Voir ce commentaire dans son contexte