Commentaire de foufouille
sur Pour vivre librement sa mort


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

foufouille foufouille 30 octobre 2014 19:38

"Plus de 60% de ces patients sont hospitalisés pour une pathologie dont l’évolution prévisible et les symptômes nécessitent des soins palliatifs. Près de la moitié de ces personnes décèdent au cours de la nuit qui suit leur entrée aux urgences.« 
il faut les tuer avant ?

 »L’absence d’accompagnement des mourants aux urgences aboutira alors souvent à la situation paradoxale et tragique d’une mort sur un brancard dans une salle ou un couloir, « 
c’est un manque de place
 »
Plus la situation sociale est celle d’une grande vulnérabilité, moins le choix de sa fin de vie, voire de sa mort, est possible.« 
avec un coup de pouce, le choix
 » (...) 
80% des médecins n’ont reçu aucune formation à la prise en charge de la douleur«  »
on sait, il faudrait les former à tuer ?
la proposition de loi est ADMD, pas celle des sondages.


Voir ce commentaire dans son contexte