Commentaire de howahkan Hotah
sur Triviale poursuite, éloge de la fuite


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

howahkan Hotah 11 janvier 2015 13:35

tu dis : Dans tous les cas de figures, pour le pire et pour le meilleur, le rationalisme s’impose car il se situe dans la conclusion même de chaque chose. Philosophique, scientifique, artistique, politique, humaine. Il est l’équation qui demeure, se transmet et s’applique à l’infini.

en fait il s’ auto impose à lui meme avant tout, sans avoir aucune idée de cela est ce que je vois.
Sans avoir vu toujours indirectement et involontairement donc d’une manière intuitive un minimum du fonctionnement de la pensée, ceci ne peut être perçu ..

le rationnel est le champs du connu et encore pas du tout le champs de tout le connu qui est, mais le champs du connu de la propre mémoire, et encore dans le champs du connu de sa propre mémoire qui inclus expérience personnelle et collective mais aussi la mémoire du futur imaginaire
 de chacun etc dans ce champs la pensée n’en voit qu’une partie de la partie superficelle par effet radar.....et n’en voit qu’une partie car la pensée elle meme, pour des raisons que je ne vois pas , a aussi une partie non consciente pour elle meme...là ou entre autre sont stockés les désirs non réalisé, les vrais motifs profond, les problemes non résolus etc etc.........

la rationalisme s’impose par la force de ses certitudes et plus...........mais là aussi sans avoir fait un minimum de chemin involontaire dans son propre programme, « on » ne va rien saisir du tout.............

souffrance vécue sans aucune forme d’espoir et découverte de soi meme en tant que programme..sont un minimum

enfin c’est ce que je percois pour le moment...les choses sont mouvantes...


Voir ce commentaire dans son contexte