Commentaire de jack mandon
sur Triviale poursuite, éloge de la fuite


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 12 janvier 2015 08:33

hotah,


J’ajoute, pour toi mon presque unique interlocuteur, 

Les Amérindiens vivaient la représentation animalière et s’incorporaient dans l’animal avec lequel ils partageaient des similitudes comportementales, physiques et psychologiques. Connais tu un animal qui domine l’homme ?

Misérables et détruits les indiens devenus. (la modélisation animalière)

Quant aux chrétiens qui s’accrochent à l’angélisme, l’homonyme de l’animal de pouvoir amérindien...regarde l’histoire et l’actualité.

C’est une première déduction logique, tout à fait rationnelle, simple bon sens.

D’un point de vue ethnologique, le stade empirique est incontournable, relié harmonieusement au stade rationnel tout s’éclaire dans l’harmonie.

Mais les peuples ou caractères humains qui de-meurent au premier stade, connaissent ce que tu perçois aujourd’hui. Les religions peuvent évoluer dans ce sens. (l’actualité)



Voir ce commentaire dans son contexte