Commentaire de Auxi
sur Les « valeurs » de la société française


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Auxi 29 janvier 2015 16:39

Le laïcisme à tout prix ? L’anti-religion qui se comporte comme un religion avec ses dogmes, ses règles


On croit rêver ! Les athées, qui sont les principales victimes de l’attentat à Charlie Hebdo, refusent de se voir imposer des règles, des prescriptions ou des interdictions qui ne les concernent pas et qui ne peuvent s’appliquer qu’à ceux qui adhèrent à telle ou telle superstition exclusivement – car, en fait de religion, c’est de cela qu’il s’agit. Si telle ou telle publication choque les crédules, eh bien, ils ne l’achètent pas, ils ne la lisent pas, et c’est là tout leur droit, ce qui nous donne des principes démocratiques parfaitement respectés : ceux qui ne sont pas choqués sont en droit d’avoir accès et de lire ce que bon leur semble, quoi qu’en pensent les crédules. Personne n’a d’ordre ou d’injonction à recevoir d’eux. La France démocratique (enfin, en principe…) et, donc, forcément laïque, ne rejette personne, mais elle ne retient personne non plus.

Agressés, placés en état de légitime défense, les athées et les laïcs sont en droit d’user de la force pour contraindre les crédules à contenir leurs superstitions dans la sphère privée, et les empêcher d’imposer quoi que ce soit à qui que ce soit, y compris dans leur famille. Bref, croyez au Petit Jésus, aux bananes rouges, à Allah ou aux tables tournantes, grand bien vous fasse, d’autant plus que la laïcité, bonne fille, protège le droit des crédules à croire, mais ne tentez pas de nous imposer ou nous interdire quoi que ce soit, ou il vous en cuira ! Vos prétentions à régenter la vie d’autrui jusque dans la chambre à coucher ne sont pas supportables, elles sont totalitaires et absolument illégitimes. Vos croyances ne sont QUE vos croyances, pas davantage, elles ne vous donnent aucun droit sur autrui, que cela vous choque ou non, c’est ainsi. Et qu’on soit Français « de souche », d’origine étrangère ou immigré, c’est le même tarif : la laïcité, en France, c’est la règle. Vous vous y pliez ou vous vous tirez, bon vent, et bon débarras !

Voir ce commentaire dans son contexte