Commentaire de eric
sur Entre les ministères de l'éducation et de l'écologie ; un partenariat fécond


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

eric 5 février 2015 09:25

Messe habituelle, mais toujours aussi épuisante....

Cela part très fort dans la manip....Il y a un communiqué des apparatchiks idéologisés le matin, et dès le milieux d’après midi, la « société civile » à réagit positivement...

Autant dire que la « société civile », dans l’esprit de ces gens qui se prennent pour « le peuple », et se faisant le dépossède de lui même, c’est eux. Ceux qui sont destinataires officiel du communiqué. Les habituels partenaires subventionnés, des associations, aux instituts divers, aux titres de presse et autres relais d’opinion qui vivent de notre argent.

Même pas la peine de décrypter l’ensemble. Deux exemples suffiront. Le bio est toujours plus cher que le non bio, pour de très bonnes raisons économiques. Le remplacement par du bio dans les cantines, consiste à consacrer pas mal d’argent à se faire plaisir, en un temps ou la question du payement de la cantine est devenu compliquée pour pas mal de familles.
« Ah oui, mais il ne faut pas égaliser par la bas, les pauvres aussi ont droit au bio ». Tu parles. demande leur si ils préfèrent 20% de fric sur leur budget alimentaire contraint en plus pour en faire ce qu’ils veulent ou se voir administrer du bio.

Et évidemment, cela se poursuit par des crédits, des postes, pour nous.....Former les profs à l’environnement et au développement durable....Pourquoi pas à la laïcité pendant que vous y êtes !
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/hallucinante-revelation-de-162691

Un gosse sur trois sort de l’école à peu près sans perspective d’avenir et à grand frais. L’apprentissage de la lecture, de l’écriture et du calcul sont loin d’être acquis pour nombre d’entre eux.

La profession se bat pour développer les cantines bio et la formation des profs au développement durable.....

Ces tartufferies intéressées et méprisantes pour les gens en difficultés sont caractéristiques de cette caste qui méprise le peuple et cherche dans la « nature », qui elle ne protestera pas, la nouvelle justification de son rôle d’avant garde qui veut nous apprendre comment nous devons vivre.

Cet égoïsme de caste est peu respectable parce qu’il pompe sur l’argent commun qui était destiné à combattre les problèmes sociaux.


Voir ce commentaire dans son contexte