Commentaire de Céphale
sur Tsipras avait raison, on ne négocie pas avec l'Enfer


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Céphale Céphale 6 février 2015 19:25

Tout se passe comme si l’UE voulait pousser la Grèce vers la sortie, naturellement en se lavant les mains. Si l’on en venait à ce point critique, tout irait très vite : nationalisation des banques, émission de monnaie. Dans une interview à laquelle on n’a pas assez prêté attention, Yanis Varoufakis a dit : « nous sommes prêts à mener une vie austère, ce qui est différent de l’austérité ». C’est très différent en effet. Entre vie austère et austérité, il y a tout l’abîme qui sépare un mode de vie pleinement assumé et la soumission à une tyrannie. 


Voir ce commentaire dans son contexte