Commentaire de ddacoudre
sur L'élection partielle du Doubs : un évènement majeur !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

ddacoudre ddacoudre 8 février 2015 19:55

bonjour M Drouet

il serait salutaire pour notre pays que l’UMP et le PS implose,cela permettrai de clarifier les tendances politiques des uns et des autres. le PS se divise entre les keynésiens adeptes de la régulation du système économique part l« état et les partisans de l’économie autrichienne tendance Hayek ou seul le marché régule, ( il faut comprendre en cela avec les guerres cycliques qu génère, également l’obligation de l’acceptation des conflits sociaux via les diverses organisations syndicales, d’intérêts corporatistes, y compris l’apparition d’une régulation de l’état) tout cela est généré par la loi du marché. Mais ce n’est pas cela qu’entendent ce qui sont adeptes de cette théorie. ils entendent, la loi favorable à ceux qui par la propriété économique se confrontent par des règles de concurrence ou le plus fort s’impose suivant les situations, et ou tout ce que j’ai cité précédemment est une entrave à la liberté du commerce. C’est ce qui s’appelle dictature de la loi du marché ou la pensé unique. En clair les tenant de la loi du marché (hors OMC) considèrent que le marché génère ses équilibres mais que toute forme d’opposition qui naitrait de lui serait illégitime.
nous avons donc à l’UPM et au PS des sociaux démocrates qui considèrent que le capitalisme peut être socialisé. Ce sont les tendances Hamon à cheval sur la reconnaissance de la loi du marché réglé par un keynésianisme moderne, et la branche social démocrate toujours fidèle à la loi du marché mais qu’il faut laisser agir et soutenir voire assainir lorsqu’elle crée des difficultés. Coté UMP nous avons aussi des sociaux démocrates favorables également à la loi du marché qui se divisent entre ceux qui considèrent que l’état doit être géré comme une entreprise Fillon Jupé, et ceux qui sont pour une social démocratie régulé essentiellement par les marchés financiers où l’état n’intervient que lorsque l’organisation financière est en danger comme en 2008.
De plus dans ce parti en perte de vitesse la recherche de voix électorale l’a fait glisser vers la culture de la peur qui était les terrains de chasse du FN depuis 1984, si bien que le président Sarkozy n’a pu être élu en 2007 que par les voix issues du frontisme.
2012 la vue aller plus loin dans cette démarche en appelait presque au Pétainisme discours du Tocadéro. cela gène particulièrement les nostalgiques du Gaulisme Jupé et d’autre. Qui depuis les ’affaires en cours n’entendent pas s’y trouver mêlés.
Au PS les distensions sont moins d’ordres crapuleuses, mais fermement d’ordre économique dans une opposition franche à l’austérité qui rapproche leurs adeptes, plus des convictions du FG clairement qui est clairement pro-keynésien, favorable à une redistribution des profits, au retour au plan et au rôle politique de la BCE pour rétablir les comptes Européen.
Le seul point commun est qu’il sont tous pro européen, mais pas pour la même Europe l’UMP
pour une Europe de l’entreprise comme hollande et ceux qui veulent une europe sociale la tendance Hamon et le FG. je n’ai pas fait entré les autres pour ne pas compliquer la salade, mais tu est comme moi tu les connait, et force d reconnaître que des citoyen dont la seule connaissance d’information politique est les JT 96%, je comprends qu’ils en aient ras le bol de ne plus rien y comprendre. alors je pense que l’UMP et le PS qui se disent tant attaché à la république devraient imploser et se recomposer selon leurs affinités les plus »clivantes". je crois que le débat politique y gagnerait en clarté et les citoyens se déplaceraient plus pour aller voter.ddacoudre.over-blog.com ...
cordialement..


Voir ce commentaire dans son contexte