Commentaire de soi même
sur Ukraine : Les Etats-Unis veulent la guerre… sur le sol européen


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

soi même 6 mars 2015 17:10

Souvenez vous c’est à peut près le même scénario que le début de la guerre du Viêt Nam  :
( L’année exacte du début de la guerre du Viêt Nam prête à débat : dès le milieu des années 1950, en effet, le Sud Viêt Nam connaît une situation insurrectionnelle. En 1998, le gouvernement des États-Unis a déterminé que les militaires américains tombés après le 1er novembre 1955 — date de la création du premier groupe de conseillers militaires américains au Sud Viêt Nam — pouvaient être considérés comme morts durant la guerre du Viêt Nam6. Ce n’est cependant qu’à partir de 1965 que les États-Unis interviennent massivement au Viêt Nam, après la résolution du golfe du Tonkin d’août 1964. La politique de contre-insurrection des États-Unis, accompagnée de bombardements massifs — notamment l’opération Rolling Thunder contre le territoire nord-vietnamien — échoue cependant à faire cesser la guérilla au Sud : l’offensive du Tết de 1968 confirme l’enlisement militaire du conflit vietnamien.) 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Vi%C3%AAt_Nam

Il y a beaucoup de similitude entre cette nouvelle et le passé et en même temps, une interrogation, es-que c’est vraiment le Donbass qui est vissé, réalité ne serait pas plus la Crimée ? 

Quand l’Ue et l’Ukraime,

UE-Ukraine : De l’eau dans le gaz

Le 4 mars 2015 – Source Fort Russ

Les relations diplomatiques de l’Ukraine et de l’Europe virent au fiasco.

Pour les paras US cela va pas être de tous repos non plus ;


« Nos pires ennemis sont ces connards de Kiev qui nous ont envoyés mourir ici »


A moins qu’il y a un souhait tous aussi étrange au premier abord, c’est que ces opérations rate magistralement, pour une autre raison toute aussi évident provoquer un feux de dispersion pour gardé en réalité la maîtrise du grand effondrement économique en cour ?

Jean-Michel Quatrepoint - La 3ème guerre mondiale en question - Conférence Ihedn - 10/10/2011

 





Voir ce commentaire dans son contexte