Commentaire de Samson
sur Les droits de l'homme et des autres, et Ni-Ni comme l'âne de Buridan


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Samson Samson 24 mars 2015 12:38

Dans « Nada » de Claude Chabrol je crois me souvenir d’une répartie du type : « Terrorisme et répression sont les deux machoires d’un piège à cons ! »

Il devient de plus en plus difficile pour nos politiciens d’encore justifier leur complicité aux diktats d’une politique économique imposée par la Pensée Unique et dont les fruits se mesurent par l’explosion des bénéfices d’une petite élite mondialisée (ce qu’on qualifie de « croissance ») au prix du pillage du bien public, du désespoir social, de la mise en concurrence, de l’asservissement et de la précarisation massive des peuples de cette planète.

L’épouvantail islamiste et la menace terroriste justifient à peu de frais une surenchère sécuritaire et policière visant à prioritairement renforcer l’appareil global de contrôle et de répression des populations et de toute opinion critique - particulièrement sur la toile -, de prévenir ces dangereux débordements ou dérapages qui poussent l’horreur jusqu’à remettre en avant la prééminence démocratique sur de prétendus impératifs économiques (Syriza, Podemos, ...), préserver les fondements de ce système inique et les intérêts de ses bénéficiaires transnationaux triés sur le volet.

S’il est bien normal et dans son rôle que le préposé « commissaire aux droits de l’homme au Conseil de l’Europe » s’inquiète de telles dérives, cela ne relève que des vœux pieux destinés à entretenir cette mascarade démocratique dont se revêt une politique €uropéenne à la botte et service exclusif du Nouvel Ordre Mondial.

Çà ne mange donc guère de pain, rassurez-vous et dormez tranquille ! smiley


Voir ce commentaire dans son contexte