Commentaire de P-Troll
sur L'origine des inégalités


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Séraphin Lampion P-Troll 3 avril 2015 10:21

@Fergus

Bonjour Fergus,

Je n’ai fait que présenter un ouvrage recelant des pistes qui m’ont parues intéressantes, mais ne suis pas l’auteur de cette thèse

Néanmoins, on peut noter chez l’auteur que cette hiérarchie n’est pas présente dans les sociétés les plus anciennes ( les pygmées et les autochtones d’Australie étant les seuls « vestiges » qui ont pu être observés au 20ème siècle) et n’apparaît que très récemment à l’échelle de la préhistoire (les Papous et les Amérindiens du nord-ouest en étaient des exemples encore vivants récemment). Les sociétés de paratage auraient donc duré longtemps avant que n’apparaisse la structuration en « chèferies ».

Par ailleurs, vos affirmations sur le monde animal me paraît caricaturale. Les stratégies d’expansion des espèces passe par des stratégies très différenciées dans lesquelles, non seulement les femelles peuvent tenir la place déterminante (mante religieuse) mais peuvent aller jusqu’à un changement de sexe en cas de modification des proportions chez certains poissons.

Mais la cerise sur les gâteau, c’est que l’animal le plus proche de nous au point d’être classé par certains scientifiques dans l’espèce « homo », le Bonobo, vit dans une « société » matriarcale où les femelles organisent la vie des groupes et désamorcent les conflits entre jeunes mâles irritables et assoiffés de conquêtes en leur offrant une séance gratuite de coït.

En tous cas, même chez les écureuils, la hiérarchie ne s’établit jamais sur l’accumulation de surplus pour établir des inégalités.

Voir ce commentaire dans son contexte