Commentaire de njama
sur Sol Invictus et la septante, instruments de l'impérialisme romain


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

njama njama 17 avril 2015 15:01

sauf erreur c’est bien Constantin qui suscite le Premier concile de Nicée en 325 dans lequel il intervient d’ailleurs :
dans sa Lettre aux Églises il écrit notamment "La question touchant la fête de Pâque y ayant été agitée, tous sont demeurés d’accord d’un commun consentement de la célébrer le même jour… Tous ont jugé que c’était une chose indigne, de suivre en ce point la coutume des Juifs… Ils sont si fort éloignés de la vérité, même en ce point, qu’ils célèbrent deux fois la fête de Pâque en une année… Embrassez donc volontairement l’usage, qui est établi à Rome, en Italie, en Afrique, en Égypte, en Espagne, en Gaule, en Angleterre, en Achaïe, dans le Diocèse d’Asie et de Pont, et en Cilicie. » (ici)
La rupture avec les Juifs est ainsi consommée par l’adoption du calendrier romain, bien que Jésus selon les Évangiles avait célébré la Pâque juive, juste avant de donner (d’y ajouter ?) un nouveau rite dont on peut supposer qu’il n’annulait pas la validité spirituelle du précédent, ni la liberté de le célébrer.
Le début du IV° siècle ouvre beaucoup de changements majeurs dans le christianisme, comme par exemple l’émergence du symbolisme de la Croix qui n’avait pas vraiment d’importance auparavant et qui se substitue à celui de l’Ancre , ainsi que le dogme de la Trinité qui signe la mise à l’index des autres hérésies que Constantin ira combattre. Certainement est-ce là aussi le début d’un christianisme guerrier ...


Voir ce commentaire dans son contexte