Commentaire de Aldous
sur Sol Invictus et la septante, instruments de l'impérialisme romain


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Aldous Aldous 18 avril 2015 21:00

@P-Troll
Sauf que c’est exactement l’inverse de la conception chrétienne orthodoxe de la relation entre les deux pouvoirs.


Si l’orthodoxie a rompu avec Rome c’est justement parceque le pape Léon IX avait constitué un état avec un chancelier sur le modèle germanique.

Et ce chancelier, c’est jutement Fréderic de Lorraine, le tout premier chancelier (1er ministre) et futur pape (Etienne IX) qui est envoyé à Constantinople pour présenter le nouvel état pontifical aux Grecs.

L’empereur, en homme d’état, recevra son collègue avec les honneurs, le patriarche sera déconfit devant cette horreur : le siège apostolique de Rome et tombé dans l’erreur ! Le premier des chrétiens confond ce qui est à César et ce qui est à Dieu.

En plus Humbert de Moyenmoutier, le légat du pape lui a rédige une lettre dans laquelle il le traite ouvertement de pédé en accusant les Grecs d’avoir nommé une femme au poste de patriarche.

Bref, Rome voulait à tout prix rompre avec l’Orient chretien. Le plus drôle fut que l’excommunication que Humbert a déposée sur l’autel de Sainte Sophie etait nulle et non avenue : Léon IX était mort depuis des mois.

On ne force pas la main à Dieu.

ΙΣ ΧΣ ΝΙΚΑ

Voir ce commentaire dans son contexte