Commentaire de Auxi
sur Si je détestais les pauvres, j'adorerais le SMIC


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Auxi 22 mai 2015 14:11

Un libertaré, c’est un Témoin de Jéhovah : inutile de tenter la moindre discussion. Pour que fonctionne le commerce, encore faut-il que le client potentiel ait de l’argent, sinon…


Ça paraît simple, évident, élémentaire… Mais pas pour le libertaré. Manifestement, Level, Spartagugusse et consorts ne comprennent pas que plus la clientèle s’appauvrira, et moins ils pourront écouler leur camelote. Toute l’imbécillité du libéral-fascisme est là : produire tout et n’importe quoi, jeter ça sur le marché en espérant le vendre à des gens qui ne peuvent plus acheter. C’est l’imbécile et criminelle politique de l’offre… Quand on laisse, comme c’est couramment le cas dans la vraie vie, le tiers voire la moitié de son revenu dans les dépenses contraintes en constante augmentation, avec des revenus en constante régression, il ne reste rien pour consommer. D’où les innombrables fermetures de petites entreprises, qui n’ont plus de clients, et pour cause ! Je vois ça quotidiennement dans ma commune, où petites entreprises et petits commerces mettent la clé sous la porte, car : client fauché = entreprise décédée.

Vous y’en a compris, Level, Robinouille, Spartagugusse et les autres libertarés ? Non ? Ça y’en a pas m’étonner.

Voir ce commentaire dans son contexte