Commentaire de Hector
sur Des élèves d'une école primaire s'entraînent avec des fusils d'assaut !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Hector Hector 15 octobre 2015 09:24

Bonjour Gruni,
Quoi qu’il en soit, l’article fait réfléchir.
Je ne suis pas sur que de manipuler des armes de guerre ou autres soit une bonne chose. Tous ceux qui ont eu entre les mains une arme, quelle qu’elle soit, même sans l’utiliser, connaissent ce sentiment de puissance qu’elle procure.
Que ressent un chasseur qui tire sur un lapin, un sanglier, un cerf ou un faisan ? Pensez-vous qu’il ressente de la pitié ou une quelconque empathie pour l’animal et par extension la cible visée ?
Quel genre de respect pour soi-même ou de fierté peut-on avoir en donnant ainsi arbitrairement la mort dans une société évoluée ? Par quoi peut-on justifier de telles actions ?
N’est ce pas ce que disait en substance Robert Badinter, Jaurès, Gandhi, Luther King, Lennon et bien d’autres ?
A travers l’histoire, les pacifistes ont rarement eu le droit de cité quand ils n’étaient pas purement et simplement éliminés.
Quelle que soit la façon d’aborder une arme à feu, la destination finale de ces engins sera de donner la mort.
Ce genre d’atelier pour les enfants ne vise qu’à leur donner l’envie de se battre, de tester leur puissance nouvelle sur quelque chose et à terme sur quelqu’un. Rares sont ceux qui s’en détournerons.
Ne serait-il pas plus édifiant et plus constructif à longs termes, pour des enfants de cet age, d’aborder les conflits par des notions simples de géo-politique et de diplomatie plutôt que d’en faire de futurs bouchers obéissants ?
 « Si vis pacem para bellum » ou « Make love, no war » ? Choisi ton camp Camarade.

« Il n’y a simplement pas d’excuse, pas d’argument acceptable pour armer des enfants ». Mgr Desmond Tutu
Si l’on en croit Amnesty International, il y a, en ce début de troisième millénaire, plus de 300 000 enfants soldats dans le monde. Un tiers (130 000) se trouve en Afrique.


Voir ce commentaire dans son contexte