Commentaire de Pierre
sur Gare à Victoria Nuland !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pierre Pierre 24 janvier 2016 14:22

Je voudrais brièvement revenir à Victoria Nuland et au bilan qu’elle laissera.quand elle quittera son poste.

Mon analyse de la récente rencontre entre Victoria Nuland et Vladislav Sourkov à Kaliningrad est que cela a été une profonde humiliation pour cette dame. 
En effet, Vladimir Poutine a envoyé son proche conseiller qui est le pire idéologue anti-intérêts-américains du Kremlin. C’est notamment sous ses conseils que Vladimir Poutine s’est lancé dans l’opération « Crimée ». 
Je crois qu’il y a eu 6 heures d’entretiens sans communiqué de presse final. C’est dire à quel point elle a dû céder du lest quant-aux intérêts nationalistes des maîtres de Kiev. Ce n’est pas officiel mais il faut aussi parfois interpréter les résultats au vu de l’absence de communication. 
C’est tout le contraire des rencontres entre John Kerry et Sergueï Lavrov qui se termine par de larges sourires et de chaleureuses poignées de mains.
Nous avons presque deux ans de recul depuis le rattachement de la Crimée et de Sébastopol à la Russie. Le gain stratégique pour la Russie est énorme, surtout dans le contexte de l’intervention en Syrie. Avant 2013, le nombre de navires russes attachés à Sébastopol était limité et ce qui n’est plus le cas à présent. La Crimée est devenue un immense porte-avions terrestre qui contrôle toute la mer Noire.
Le Donbass et son charbon sont perdus pour l’Ukraine. Elle doit à présent l’importer. L’Ukraine se désindustrialise à grande vitesse et encore plus depuis la fermeture de son débouché traditionnel, la Russie, en ce début d’année. Le coût financier pour l’Occident va-t-être pharaonique sauf à laisser l’Ukraine s’effondrer.
Victoria Nuland risque de laisser un bilan catastrophique pour les intérêts des Etats-Unis à son départ. Les Etats-Unis et l’Europe pouvaient s’arranger avec Viktor Ianoukovitch vu qu’il mangeait aux deux râteliers comme on dit et l’Ukraine aurait pu devenir un pont entre l’Est et l’Ouest. 
Avec ses conneries, l’est de l’Ukraine aspire à rejoindre la Russie et le reste du pays risque de s’effondrer économiquement à la vitesse grand V sans les milliards de dollars qu’on est obligé d’y injecter.
Merci Madame Nuland. Je vous souhaite une paisible retraite à Bruxelles où vous résidez avec votre mari. Faites-vous oublier le plus vite possible, l’Europe s’en portera d’autant mieux.

Voir ce commentaire dans son contexte