Commentaire de astus
sur Ceci n'est pas un nu


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

astus astus 28 janvier 2016 14:20

@ZEN 


Merci ZEN pour cet excellent texte qui montre bien, avec des références précises, le refoulement à l’oeuvre chez ces tartuffes et les dommages sociaux considérables que cela entraine dans les sociétés...même plusieurs siècles plus tard...

Je retiens la dernière phrase de Malek Chebel : 

« Le rejet de la chair et du sexe est d’abord un rejet de soi-même. Et lorsqu’on se rejette il n’est pas sûr d’aimer qui que ce soit, même Dieu. L’islam met l’accent sur le bonheur profane comme médiation et comme invite au bonheur spirituel. Les opposer, c’est se conduire comme un « analphabète sentimental ». Du reste, les hadiths le disent sans cesse : aucun musulman ne peut prétendre au Paradis s’il ne commence par aimer son prochain (au sens biblique et au sens profane du terme) comme il s’aime lui-même »

Rien à ajouter.


Voir ce commentaire dans son contexte