Commentaire de gjou
sur Les Anglicismes rampants - Substantifs(1)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

gjou 26 février 2016 15:11

@Sarah
Il s’agit quand même de l’évolution de la langue, lorsqu’on déplore l’usage de mots français avec le sens de leurs homonymes anglais. A cet égard Victor Hugo s’indignait déjà de ce purisme qui, selon lui, fige la langue. Dans Cromwell, il écrit que « c’est en vain que nos Josué littéraires crient à la langue de s’arrêter ; les langues ni le soleil ne s’arrêtent plus. Le jour où elles se fixent, elles meurent. Voilà pourquoi le français de certaine école littéraire est une langue morte ».


Voir ce commentaire dans son contexte