Commentaire de Ouallonsnous ?
sur Cette opinion publique qu'il faut faire taire à tous prix !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Ouallonsnous ? 6 avril 2016 16:24

@Daniel Roux

Pour récupérer l’exercice de la démocratie et de notre souveraineté, au lieu de son illusion « merdiatique », dans un premier temps ;

Lettre ouverte aux corps constitués de la République.

 

Alors que les gouvernements pro-austérité sont discrédités dans toute l’UE/OTAN, le renforcement et l’extension des pouvoirs policiers est la menace la plus cynique contre les droits démocratiques.

 

Le gouvernement français avec son « état d’urgence » à rallonges et alors qu’il ne fait que contempler les résultats de sa politique d’alignement sur l’Empire UE/OTAN anglo-yankee accentue ses menées souterraines liberticides contre les populations !

 

Il est à la pointe de la montée des répressions de toutes sortes contre l’état de droit !

 

Nous, les citoyens de ce pays demandons solennellement aux responsables des forces de l’ordre et du maintien de l’état de droit (police, armée, justice et corps préfectoraux) de se prononcer  clairement en faveur de la fidélité à leurs engagements républicains originaux et leur engagement dans la défense du peuple.

 

De ne plus collaborer avec ces activistes de l’ingérence étrangère dans les affaires de notre pays !

 

Nous leur demandons tout aussi solennellement de faire respecter  la souveraineté de la République en s’opposant avec tous leurs moyens que leur donne leurs statuts et en collaboration avec les autorités civiles représentatives de la population, au retour dans notre pays des troupes étrangères d’occupation chassées en 1963  !

 

Le temps est venu de rendre au peuple sa souveraineté, c’est-à-dire sa capacité à reprendre le pouvoir à des gens qui ne lui ressemblent pas et qui finalement ne le représentent pas car ils n’arrêtent pas de le bafouer !.

Rétablissons ensemble, « Le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple »

 

A Paris, le 4 avril 2016


Voir ce commentaire dans son contexte