Commentaire de alinea
sur [#Nuit debout] Tchernobyl, Fukushima, nos élites, et le sens de la vie


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

alinea alinea 24 avril 2016 02:05

@Patrick Samba
Je parlais des dommages collatéraux, et que ça valait le coup ; je pensais aux enfants irakiens, je pensais aux chevilles enflées qui trahissent un instant d’humanité puis se ravisent et se rhabillent, je pensais à l’impuissance qui bée devant le pouvoir et je pensais que le scorpion que je suis ne craint pas la radioactivité.
je disais que ce serait dommage, quand Tricastin ou Fessenhein péteront, qu’on ne puisse pas voir la tronche de cake des belles personnes qui trouveraient les mots pour nous rassurer, à cause d’une coupure de jus dont nous n’aurions pas été avertis ; et je riais de la gueule de certains connards que je connais, dans leur cuisine, scandalisés, en colère, que leur four à micro ondes ne marche plus.
Et je pensais à tous les désarrois, après l’accident qui aurait pu être évité et je ricanais de leur douleur soudaine, eux qui, pour rien au monde, n’auraient pu se priver.
Je pensais à la lâcheté de l’homme perruqué , je les imaginais sacrément emmerdés mais je ne pouvais pas ressentir l’horreur ressentie par ceux qui y sont passés. Enfin si, mais je me rhabille vite.


Voir ce commentaire dans son contexte