Commentaire de Phillistin
sur Le chantage électoraliste d'Alain Mabanckou à François Hollande


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Phillistin (---.---.116.170) 13 mai 2016 01:43

@alinea
 Et aussi à l’intervenant précédent tout comme à l’auteur !


A beau mentir qui vient de loin !

Vous connaissez le proverbe, eh bien cet article illustre parfaitement ce proverbe. Son auteur essaie de profiter en effet dans cet espace du flou relatif qui règne dans les têtes à propos de la lointaine (et peu préoccupante) situation de ce pays nommé Congo-Brazzaville, pour débiter sans vergogne des mensonges dignes (je le répète dignes) de la machine propagande nord-coréenne. Manque de chance les propagandistes pro Sassou Nguesso peuvent aller chanter les louanges de ce DICTATEUR dans les confins de l’Himalaya, il s’en trouvera toujours des gens pour rappeler les évidences, un chat est un chat, un dictateur est est un dictateur.

Car OUI, le Congo-Brazzaville est une dictature. Comment qualifierez-vous tous un pays qui présente les caractéristiques suivantes :

-Omniprésence du chef de l’état sur les panneaux publicitaires dans les grandes villes-Un boulevard portant son nom

-Un boulevard portant le nom de sa fille-Une université portant son nom

-La télévision publique, le France 2 local chante à longueur de journée ses louanges.

-Ce « président » est au pouvoir depuis plus de trente ans (avec une interruption de cinq ans après laquelle il reprit le pouvoir par un coup d’état).

-Son fils ainé est à la tête de la société nationale de gestion des revenus pétroliers (donnant la majeure partie des ressources du pays, rappelez-vous le tollé qu’avait provoqué la possible nomination de Jean Sarkozy à l’Epad...)

-De très nombreux faits de corruption et de prévarication impliquent l’entourage du « président »

-Ses autres fils, filles, neveux et nièces sont placés aux postes clés du pays.

-Son entourage pille littéralement ce petit pays pour mener grand train dans les capitales occidentales (de nombreux pied-à-terres sont achetés à Paris notamment)

-Ce monsieur s’est créée une milice privée dévouée corps et âmes à lui dans l’armée.

-En mars 2012 une explosion d’un dépôt de munitions en pleine ville capitale a causé la mort de plus de 2000 personnes, des lampistes insignifiants furent arrêtés, le responsable de cette politique d’achats massifs d’armes et de munitions de guerre inexplicable pour un petit pays de moins de 5 millions d’habitants, le « président », ne démissionna pas, imaginez seulement la même chose en France.

-ETC ETC...

De fait ce monsieur Sassou n’a JAMAIS gagné d’élections dans sa vie, JAMAIS. Ces dernières élections en mars dernier, les opposants s’étant en grande partie unis ont pu donner une estimation des scores électoraux, moins de 10% obtenus par ce monsieur Sassou. Une estimation en réalité très crédible au vu du rejet qui s’entend dans la bouche des citoyens dans les rues, des citoyens qui malheureusement ne sont pas près pour une révolte populaire car traumatisés par des années d’intimidation et convaincus que ce monsieur est soutenu par les puissances occidentales.

Le SEUL point sur lequel je serais d’accord avec l’auteur de ce torchon d’article est le fait qu’il est vain et inapproprié pour M Mabanckou de s’adresser à M Hollande. Beaucoup de français ne le sachant pas, la France est partiellement responsable de la dictature du Congo Brazzaville vu que de nombreux conseillers français ayant l’oreille des présidents successifs depuis Jacques Chirac ont pu faire accepter à la France de soutenir le dictateur Sassou Nguesso et de lui apporter soutiens diplomatique, financier et militaire. Raison invoquée, ce dictateur serait le meilleur garant des intérêts de la patrie des droits de l’homme en permettant à l’entreprise Total un quasi monopole sur le pétrole, en octroyant des contrats juteux aux entreprises françaises.

Que M Mabanckou profite de son aura (il est désormais au collège de France) pour lutter à sa manière contre le dictateur est un acte politique qu’il faut saluer.Si en France on est d’accord pour condamner les régime saoudien, nord coréen ou autre, le régime congolais devra aussi être condamné.

Auteur de l’article, vous pouvez continuer à vous complaire dans la louange sotte d’un monsieur qui vous fait du mal (peut-être bien que vous ne souffrez pas comme le petit peuple mais que vous profitez sans honte du vol des deniers publics), soyez assurés tout de même que partout où vous irez des gens justes vous diront ce que devrez entendre. Je vous salue !

Voir ce commentaire dans son contexte