Commentaire de jack mandon
sur La Genèse de l'Europe,


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jack mandon jack mandon 28 mai 2016 08:29

@Daniel Roux, et tous

Bonjour,

Le titre n’a pas de rapport avec le texte de l’article, ou alors indirect et lointain.

Plusieurs grilles de lecture.

L’aspect lointain, poétique et étymologique. A l’époque de la grande Grèce, les marins phéniciens qui pratiquait la Méditerranée désignaient le couchant par l’Ereb, la partie occidentale et Sud de notre Europe actuelle, Grèce, Italie, France, le couchant. Le côté anatolien, la Turquie entre autre, le levant, Assou. Ces deux vocables sémitiques pourraient être à l’origine de l’Europe et de l’Asie.
L’étymologie sémitique a été réfutée par les linguistes, ça ne me dérange pas, ils sont à la poésie, ce qu’un peintre en bâtiment est à l’art.

Dans la partie anatolienne naîtra au VIe siècle la philosophie de la nature avec les « physiologues » Thalès, Anaximandre, Anaximène, Héraclite, le second et le quatrième allégoriquement représentés par le farceur talentueux Raphaël. En revanche, le travail de Nietzsche est remarquable, il est philosophique et prend une orientation politique et mériterait d’être développé à notre époque.
Entre l’inspiration d’Homère et l’apparition des physiologues en Anatolie, Europe devenait une princesse phénicienne. Hélas il me semble qu’elle n’est pas ménagée.

Quant à l’Europe des banquiers devenus, elle est tragique et comique à la fois, je préfère me faire plaisir avec l’art et la philosophie...à chaque âge son petit coin de lumière.

Merci à tous d’être intervenus



Voir ce commentaire dans son contexte