Commentaire de Taverne
sur Du bonheur sur la planche


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Taverne Taverne 15 juin 2016 16:26

@Jeussey de Sourcesûre

Ceci est extrait du tome 1 (et montre au passage que je n’ignore pas l’approche de Matthieu Ricard, de sa dimension du bonheur) :

"La présente thèse considère la question du dimensionnement du bonheur comme la condition prédominante dans la réalisation concrète d’un bien-être et d’une joie sur mesure pour chaque personne. Elle invite par conséquent à relativiser les témoignages d’expérience heureuse de personnages d’envergures exceptionnelles, comme celle de Mathieu Ricard, devenu moine bouddhiste dans l’entourage du Dalaï-Lama, ou le Dalaï-Lama lui-même, ou comme les personnes qui ont réchappé aux camps de la mort ou à d’autres horreurs et en sont ressorties confiantes en dépit de tout ce qu’elles ont vécu, par exemple Boris Cyrulnik, qui a largement contribué à développer le concept de résilience. D’autres personnes admirables, comme Mère Teresa, peuvent incarner la joie au sens plein et noble du terme. Mais ces témoignages de bonheur montrent leurs limites du fait même qu’elles révèlent un bonheur d’une dimension qui nous est inconnu, qui relève de l’exception et qui nous surpasse. Ces exemples exceptionnels ne sont pas transposables. Ils ne nous aident pas au quotidien, du moins pas autant qu’il serait nécessaire. Nous avons besoin, bien plus modestement, de dimensionner notre propre bonheur sur des bases à notre mesure, adaptés à nos capacités et à nos besoins."


Voir ce commentaire dans son contexte