Commentaire de Alren
sur Les causes (méconnues) du conflit syrien


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Alren Alren 17 juin 2016 12:51

Je ne comprends pas pourquoi Assad n’a pas accepté la construction des deux gazoducs. Leur concurrence n’aurait pu qu’être bénéfique au peuple syrien.

Les pluies hivernales sur le plateau du Golan volé à la Syrie par l’état d’Israël manquent évidemment à la Syrie pour son bilan hydrique. Mais sans cette eau, aussi importante, sinon plus que le pétrole ou le gaz, Israël pourrait-il subsister avec des habitants qui dépensent autant d’eau qu’en pays tempéré, refusant d’admettre qu’ils vivent en pays aride ?


Voir ce commentaire dans son contexte